Haut de page du site Internet évaluation thermique RGE

Evaluation thermique

Une étude thermique pour

orchestrer une rénovation efficace

Evaluation thermique RGE 1/3

Rénovation, par où commencer ?

Depuis plusieurs années, les Français sont incités à effectuer des travaux de rénovation dans leur habitation. L’incitation est accrue par les propositions d’aide et de subventions de l’État. Si le concept a été compris dans sa globalité, il n’est pas toujours facile de savoir par où commencer. En effet, en regardant le schéma ci-dessous, il est facile de comprendre qu’une maison mal isolée engendre inévitablement des factures énergétiques plus élevées qu’une habitation dont l’isolation a parfaitement été étudiée.

 

La toiture 30 %, les murs 25 %, les vitrages 15 %, les planchers 10 %, les ponts thermiques 10 %, l’air renouvelé 20 % sont les valeurs moyennes des déperditions d’une maison. Lorsque toutes ces déperditions seront gérées correctement, il faudra penser à un système de chauffage utilisant des énergies renouvelables et une ventilation adaptée au mieux pour le logement concerné.

 

Schéma de présentation de déperdition thermique d'un maison

Malgré les aides et subventions, le budget d’une rénovation engendrera des frais importants. La meilleure solution consiste à faire appel à un professionnel qui pourra vous proposer une stratégie technique et un budget afin de pouvoir répondre à vos attentes en matière de confort thermique et de facture énergétique.

Une étude thermique pour orchestrer une rénovation efficace.

L’audit thermique réalisé par un professionnel sera rentabilisé relativement rapidement, car il permettra de trouver les solutions pour obtenir de bonnes performances énergétiques. Rappelons qu’un propriétaire qui désire vendre une maison doit disposer d’un diagnostic de performance énergétique (DPE). Ce diagnostic permettra de connaître la consommation énergétique globale du logement. L’ensemble de ces résultats comprenant le calcul du niveau d’émission de gaz à effet de serre fait l’objet d’une réglementation qui est entrée en vigueur le 1er novembre 2006.

Les points névralgiques.

Les déperditions énergétiques d’une habitation sont mises en évidence par une étude thermique. L’étude thermique est très précise, car elle permet de connaître la déperdition pour chaque pièce de la maison. Grâce à la précision de l’étude thermique, le propriétaire, aidé par un professionnel, pourra déterminer les caractéristiques thermiques du bâtiment. Le thermicien pourra signaler les points névralgiques. Le résultat obtenu précise le type de déperdition et permettra d’organiser une réponse optimale afin de  mettre en place un système de chauffage et de climatisation adéquat. En fonction des résultats, le professionnel proposera des précisions sur l’établissement des puissances à mettre en œuvre tant pour les générateurs comme les chaudières ou les groupes frigorifiques. Il définira les réseaux hydrauliques ou aérauliques jusqu’aux terminaux : radiateur, ventilo-convecteur, plancher chauffant. Grâce à cette étude thermique, le propriétaire pourra décider en connaissance de cause le choix des entreprises avec qui il pourra effectuer les travaux selon les recommandations de l’étude thermique.

 

Une étude thermique peut s’effectuer dans le cadre de la réglementation thermique en comparant un référentiel thermique qui constitue une performance énergétique minimum au-delà de laquelle le projet étudié doit se situer pour être réglementaire.

  • Cliquer pour entendre la version audio

Haut de page du site Internet évaluation thermique RGE

Schéma de présentation de déperdition thermique d'un maison

Haut de page du site Internet évaluation thermique RGE

Evaluation thermique RGE 1/3

Rénovation, par où commencer ?

Depuis plusieurs années, les Français sont incités à effectuer des travaux de rénovation dans leur habitation. L’incitation est accrue par les propositions d’aide et de subventions de l’État. Si le concept a été compris dans sa globalité, il n’est pas toujours facile de savoir par où commencer. En effet, en regardant le schéma ci-dessous, il est facile de comprendre qu’une maison mal isolée engendre inévitablement des factures énergétiques plus élevées qu’une habitation dont l’isolation a parfaitement été étudiée.

 

La toiture 30 %, les murs 25 %, les vitrages 15 %, les planchers 10 %, les ponts thermiques 10 %, l’air renouvelé 20 % sont les valeurs moyennes des déperditions d’une maison. Lorsque toutes ces déperditions seront gérées correctement, il faudra penser à un système de chauffage utilisant des énergies renouvelables et une ventilation adaptée au mieux pour le logement concerné.

 

Schéma de présentation de déperdition thermique d'un maison

Malgré les aides et subventions, le budget d’une rénovation engendrera des frais importants. La meilleure solution consiste à faire appel à un professionnel qui pourra vous proposer une stratégie technique et un budget afin de pouvoir répondre à vos attentes en matière de confort thermique et de facture énergétique.

Une étude thermique pour orchestrer une rénovation efficace.

L’audit thermique réalisé par un professionnel sera rentabilisé relativement rapidement, car il permettra de trouver les solutions pour obtenir de bonnes performances énergétiques. Rappelons qu’un propriétaire qui désire vendre une maison doit disposer d’un diagnostic de performance énergétique (DPE). Ce diagnostic permettra de connaître la consommation énergétique globale du logement. L’ensemble de ces résultats comprenant le calcul du niveau d’émission de gaz à effet de serre fait l’objet d’une réglementation qui est entrée en vigueur le 1er novembre 2006.

Les points névralgiques.

Les déperditions énergétiques d’une habitation sont mises en évidence par une étude thermique. L’étude thermique est très précise, car elle permet de connaître la déperdition pour chaque pièce de la maison. Grâce à la précision de l’étude thermique, le propriétaire, aidé par un professionnel, pourra déterminer les caractéristiques thermiques du bâtiment. Le thermicien pourra signaler les points névralgiques. Le résultat obtenu précise le type de déperdition et permettra d’organiser une réponse optimale afin de  mettre en place un système de chauffage et de climatisation adéquat. En fonction des résultats, le professionnel proposera des précisions sur l’établissement des puissances à mettre en œuvre tant pour les générateurs comme les chaudières ou les groupes frigorifiques. Il définira les réseaux hydrauliques ou aérauliques jusqu’aux terminaux : radiateur, ventilo-convecteur, plancher chauffant. Grâce à cette étude thermique, le propriétaire pourra décider en connaissance de cause le choix des entreprises avec qui il pourra effectuer les travaux selon les recommandations de l’étude thermique.

 

Une étude thermique peut s’effectuer dans le cadre de la réglementation thermique en comparant un référentiel thermique qui constitue une performance énergétique minimum au-delà de laquelle le projet étudié doit se situer pour être réglementaire.

Haut de page du site Internet évaluation thermique RGE

Schéma de présentation de déperdition thermique d'un maison

Schéma de présentation de déperdition thermique d'un maison

Schéma de présentation de déperdition thermique d'un maison